suivez moi

présentation

dimanche 14 avril 2019

Blog






C’est en cherchant  l’étymologie d’un prénom que je suis tombé, par hasard, sur une pépite… ! Je n’avais jamais fréquenté un blog. Je ne savais même pas que cela existait ! J’étais plus occupé à ramer qu’à surfer, fut-il sur le web ! 
C’est son pseudonyme qui m’intrigua. J’ai été immédiatement séduit par l’écriture de cette fille… Comment pouvait-on écrire aussi bien ? 
Comment pouvait-on jongler avec les mots, de si belle façon ?
Comment pouvait-on  relever des défis  d’écriture ?  
Comment pouvait-on écrire cent mots … ?  
Autant de questions  qui n’avaient  qu’une seule réponse : le talent !  Moi qui étais classé « mauvais en français » à l’école, je découvrais là un moyen de faire quelques progrès... 
A sa lecture, je me rendis compte que j’avais presque tout oublié des règles grammaticales, d’orthographe, de conjugaison et les fameux participes passées, auxquels je n’ai jamais rien compris. Je manquais sérieusement de pratique et je trouvais là, dans son blog, mille textes, un réservoir de travaux pratiques, une source d’inspiration, tout en restant discret... 
Vint un jour, où, je me suis risqué, avec mes mots maladroits, à déposer un commentaire très bref, comme une petite fleur fanée tombant  ah l’eau… !  Mais au-delà des mots, c’est sa sensibilité qui entra en résonance avec la mienne et me troubla. Je tombai sous son charme et depuis, je n’ai de cesse de me relever…  Un jour, elle m’invita à la suivre dans une aventure pour le moins insolite… J’acceptai et pris cela comme une  très grande marque de confiance… La même que je n’accorde  que rarement...
Aujourd’hui, elle boucle une énième révolution et c’est comme un hommage que j’écris ce billet du jour comme un cadeau d’évolution… Je lui dois beaucoup, car c’est depuis son blog que j’en ai découvert d’autres,  plein d’autres. De fil en aiguille, dans une botte de foin.

Merci Célestine


17 commentaires:

  1. C'est un très joli cadeau d'anniversaire que tu me fais, cher Didier.
    C'est vrai, cela a été un plaisir de t'aider, de te voir évoluer, mieux écrire de jour en jour, et te libérer peu à peu de tes formatages, de tes appréhensions, de tes limites. Non tu n'es pas « mauvais en français » bien loin de là ! Voilà le genre d'étiquette que l'on posait sur les élèves jusqu'à leur faire croire que cela était définitif...Alors que l'on peut toujours progresser !
    Désormais tu voles de tes propres ailes, et c'est un plaisir de te lire, et de voir que des amis qui me sont chers t'ont suivi et apprécient ce que tu écris. Edmée, Françoise, Chinou, Pastelle et bien d'autres...
    A tout jamais, je suis ton amie de la nuit, ton amie des mots, des phrases, des défis.
    La chanson de Stephan me touche beaucoup.
    Notamment quand il dit : « je comprends mieux le monde en t'observant, je crois que j'y vois plus clair, je n'ai pas trouvé la clé du mystère mais je m'en suis approchée.»
    Alors je te dit merci, pour la place que tu m'accordes dans ta vie bloguesque mais pas que.
    Et de tout coeur, je t'embrasse, mon ami.
    Oui c'est un très beau cadeau d'anniversaire, vraiment. 😊
     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, ben, là, je ne sais plus quoi dire ! j'ai tout dit dans mon billet et tu as tout dit dans ton commentaire...
      Mauvais en français ? J'ai eu la même professeure pendant trois ans ; une fois "catalogué", l'affaire était plié. je dois quand même dire que je n'étais pas très fort et que je n'aimais pas cette matière.
      Je suis plutôt heureux d'avoir "mes" quelques lecteurs... Je n'en attendais pas autant...
      Quant à la chanson d'Eicher ? C'est vrai ! Je n'ai pas d'amiE comme toi ;)
      Je t'embrasse, mon amie de la nuit.

      Supprimer
  2. À côté de sa plume ,la nôtre n'est que raide sicot. Comparée à nôtre petit puits de science elle n'est que fontaine intarissable. Elle est la jongleuse du cirque "Célestine" où ses mots, sa phraséologie, laissent le public pantois. Ne complexe pas Xoulec, tu as son amitié ,sa confiance et mon admiration d'avoir osé te lancer dans une telle entreprise : écrire. Au plaisir de te lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je suis touché ! Sa confiance, son amitié et ton admiration ! Je suis comblé ; je suis riche de ça et ça ne s'achète pas... pour reprendre Goldman.

      Supprimer
  3. Quel beau texte, humble, de finalement quelqu'un qui les avait, les mots, ainsi que leur pouvoir, mais qui s'est laissé enchanter dans le blog de Célestine, les y a vus faussement indisciplinés mais si bien mis en scène et en place... Tu as vu qu'ils étaient ludiques et coquins, et qu'ils méritaient les calins de la grammaire et de l'orthographe, et qu'alors ils étaient les lettres d'entrée pour un monde merveilleux :) Et bon anniversaire à Célestine, naître le jour de la mort d'Abraham Lincoln n'est pas une mince affaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Mais il est beau, aussi, ce commentaire !
      Je "savais" que j'avais les mots, enfouis quelque part en moi. "Tomber" sur son blog a vraiment été une grande chance...
      Pour écrire un beau texte, j'essaye d'appliquer un conseil qu'elle m'a donné et je dois dire que cela fonctionne plutôt pas mal.
      Mais tu dis cela beaucoup mieux que moi.

      Supprimer
  4. Même sans la nommer, j'aurais su de qui tu parlais ;-)

    RépondreSupprimer
  5. C'est très beau cet hommage à une personne que j'apprécie tout particulièrement.
    La qualité d'une écriture c'est bien, mais c'est encore bien mieux quand elle révèle la grande qualité humaine et aimante de quelqu'un.
    Tu parles de la confiance que tu lui as faite mais c'est une confiance réciproque et une grande chance d'accepter que quelqu'un nous révèle quelque chose de nous-mêmes. Quelque chose qui dormait au fond de nous.
    Signifier cela à l'occasion d'un anniversaire c'est vraiment très beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Un hommage que je voulais faire depuis longtemps.
      Elle le mérite ; j'ai beaucoup "travaillé" chez elle !
      Révéler les qualités humaines par l'écriture, je trouve cela beau, simplement. Ces "révélations", par écrans interposés, donnent une toute autre dimension au mot ECHANGER et c'est ce qui donne du plaisir à tenir un blog.

      Supprimer
  6. C'est un très beau cadeau d'anniversaire que tu fais à Célestine, Xoulec, je crois qu'elle a apprécié d'ailleurs (sourire).
    Oui, Célestine nous entraîne avec elle dans le tourbillon de la vie qu'elle sait si bien exprimer par ses mots. Et comme dit Alain, elle nous révèle à nous-mêmes, elle révèle ce quelque chose qui dort au fond de nous...
    Bises du soir auvergnat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bizarre ! D'habitude, je ne suis pas très "cadeaux"...
      Mais c'est à elle que je dois d'être ici... et je ne pouvais passer sous silence cette journée...
      Je voulais faire un "cadeau" simple. Simple comme des mots, enrobés de leur fameux pouvoir...
      Bises du soir Puydômois.

      Supprimer
  7. Chinou, Edmée, Alain, Daddy, Françoise et bien sûr Didier

    Je suis extrêmement émue de tous ces mots que je trouve ici, comme un petit prolongement de ma journée d'anniversaire. Certains d'entre vous savent à quel point j'ai travaillé dur pour arriver à fêter cet anniversaire, libérée de certaines chaînes qui serraient trop mes poignets, et qui puisaient leur origine dans l'enfance.
    L'aventure du blog est une merveilleuse expérience, j'ai rencontré (et je rencontre toujours) des gens formidables qui m'ont aidée, à grandir, à prendre confiance en moi, à y croire, à ouvrir mes ailes en arrêtant de les brûler à n'importe quelle lampe.
    Aussi, c'est avec bonheur que j'ai saisi l'occasion d'être à mon tour un révélateur (une révélatrice ?) du talent de notre ami.
    Et je le considère vraiment comme une grande réussite personnelle, parce qu'il m'a prouvé que mes qualités humaines pouvaient continuer à s'épanouir avec d'autres gens que mes petits élèves. Que ma force, mon énergie vitale, ma flamme, je pouvais la puiser aussi dans la transmission aux adultes.
    Alors merci, encore une fois, un merci plein de gratitude.
    Pour tous. Pour toi, Didier. Et pour la Vie qui ne cesse de m'étonner, de m'époustofler, de me porter. Toujours plus haut.

     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
  8. Pour le coup, c'est moi qui vais être ému. Et je sens poindre chez toi une larmichette d'émotion...
    Je t'embrasse fort♥

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Xoulec : merci de votre passage chez Canardjaune et de votre remarque tout à fait pertinente. En effet le grand gaspillage de papier continu de croître car les nouvelles technologies informatiques ( ordinateurs, smartphones,TV connectées) relancent tout azimut cette consommation qui devait soit disant disparaître.Dommage car on avait trouvé là un moyen d'en réduire considérablement le volume. Bonne journée.

    RépondreSupprimer