suivez moi

présentation

vendredi 15 novembre 2019

Brumaire



 




Le feu de l’été qui consume les passions n’est plus. Le froid de l’hiver qui fige le temps n’est pas, encore...
Les vendanges de l’amour sont terminées, c’est l’automne. 


Une saison qui n’existe pas seulement dans le nord de l’Amérique… Ici, on l’appelle l’été de la saint martin. Il ne dure que trois jours et un brin, comme une piqûre de rappel du temps passé. 
J’aime l’automne, avec ce soleil un peu pâle qui étire les ombres jusqu’au crépuscule, pour ces ciels d’azur que l’on ne voit qu’en cette saison, pour la petite froidure du matin qui pique les joues et revivifie.
J’aime l’automne, lorsque les hêtres et les cerisiers s’empourprent, que les jardins sentent la terre fraîchement retournée, que les hommes se rapprochent des cheminées, quand les labours font table-rase du passé, pour mieux préparer les jardins de nos vies. 
 

Mais surtout, et je ne m’en lasse jamais, pour ces couchers de soleil fabuleux qu’il m’est donné de contempler de ma terrasse, lorsque le ciel flamboie, que le rouge et le noir s’épousent enfin...











17 commentaires:

  1. Trois jours et un brin, que c'est joliment dit... Oui c'est une belle saison, et je vois sa beauté, comment ne pas la voir d'ailleurs, mais elle me mord le coeur, je n'arrive pas à m'y sentir bien, je ne crois pas qu'il y ait une raison particulière, c'est juste "pas ma saison" mais heureusement qu'elle a ce panache et ces couleurs qui me la font apprécier quand même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi, je les aime toutes. Chacune ayant ses particularités.
      L'automne est propice à se recentrer sur soi-même. Ce qui "plombe" cette saison, ce sont les jours courts... Partir travailler de nuit, rentrer de nuit. Beuh... :( Heureusement, comme tu dis, les couleurs n'ont pas leurs pareils :)

      Supprimer
  2. Pour les mêmes raisons que toi, j'aime l'automne. Mais cette année, il n'y en a pas. Les arbres perdent leurs feuilles qui sont restées vertes, les labours n'ont pas fumé à la fraicheur du matin ni au soleil de midi quand celui ci n'est pas venu réchauffer la terre. Le grand vent encore tiède n'a pas soufflé sur les prairies et nous pataugeons dans la gadoue avec nos bottes en caoutchouc. J'aime ton coucher de soleil qui m'en rappelle d'autres tout aussi flamboyants. Ta terrasse a la même orientation que mes hautes terres du Livradois, puisque le Puy de Dôme se trouve au même endroit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cerisier à fleur a pourtant bien rougi ; c'est le seul.
      Quant à la vue sur la plaine de la Limagne, c'est ce qui m'a séduit dans mon lopin de campagne, en pleine ville.

      Supprimer
  3. Choisir une saison me serait bien difficile car toutes ont un charme propre qui me procure différents plaisirs et satisfaction (l'été étant celle qui m'inspire le moins en peinture). La seule chose que je leur reproche en mon fort intérieur est que chacune d'entr'elles me fait vieillir de 3 mois. Je te souhaite un beau week-end coloré. Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Week-end coloré avec le gris du ciel...
      Je crois que l'on en est tous là... Chaque saison passée, nous rapproche de la suivante, et nous fait nous bonifier (c'est mieux que vieillir) ;)
      Belle semaine à toi,
      Cordialement

      Supprimer
    2. Je ne sais pas si, à mon âge , du moins dans certains domaines, on peut encore se bonifier ;-)

      Supprimer
    3. Bon, tout du moins, se maintenir n'est dèjà pas si mal;)

      Supprimer
  4. J'adore ! C'est juste superbe, clair et pur comme un matin.
    Avec juste ce qu'il faut de paroles de Brel pour que l'on pose les armes et s'assoit devant les jardins de nos vies !
    Superbe je te dis.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me vois, là ? Ton commentaire me fait les yeux humides, juste ce qu'il faut. Je suis touché, très. Je n'ai pas de mots.
      Merci Célestine ❤️

      Supprimer
  5. Quelle belle méditation ! Agrémentée de superbes illustrations !
    Et puis quelques subtils échos de chansons qui nous ont bercé…
    Ton talent d'écriture s'affirme.
    Mais rien ne vaudrait si l'on ne sentait derrière ton humanisme, tes attentions,
    et ce côté terrien qui nous ramène à l'essentiel.
    Vraiment, ce texte m'a fait beaucoup de bien ce soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, c'est ton commentaire qui me fait beaucoup de bien !
      Toute la difficulté de l'écriture est là, écrire quelque chose qui fasse chaud au cœur...
      Mon coucher de soleil m'a toujours fait penser à ces paroles du grand Jacques. J'ai terminé avec, spécialement pour toi.

      Supprimer
    2. Ta dernière phrase confirme la justesse de mon regard sur toi…

      Supprimer
  6. Une très jolie ode à l'automne ! (sourire)
    Moi aussi j'aime cette saison, cette saison qui a la couleur du feu mais qui pourtant s'en éloigne et qui sera bientôt rattrapée par le blanc de l'hiver.
    Ta deuxième photo me fait penser aux paysages de chez moi à la même heure, c'est un peu normal, non ? (sourire)
    Belle continuation automnale, Xoulec.
    Bises de ma campagne altiligérienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous, les hivers ne sont plus entièrement blancs, ils en sont même un peu tristounets.
      Normal, d'avoir (presque) les mêmes paysages, nous sommes voisin !

      Belle semaine, bises Puydômoises

      Supprimer
  7. Eh bien, l'automne chante, chez toi! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue, quelques paroles de chansons m'ont bien aidé, sur ce billet d'automne... :)
      Bises d'Auvergne

      Supprimer